Pierre Gaillard Côte Rôtie 2008

Répondre
Avatar du membre
asterix
GO des virtuelles
Messages : 5839
Enregistré le : sam. 20 sept. 2008 20:38
Localisation : Montreal

Pierre Gaillard Côte Rôtie 2008

Message par asterix » mer. 23 mars 2011 11:18

Pierre Gaillard Côte Rôtie 2008
Origine:France (Rhône septentrional)
Appellation:Côte Rôtie
13,0% d'alcool
60$
SAQ N° 731133

Information complémentaire (que j'ai pris sur le site internet du producteur):

Assemblage de l’ensemble des
parcelles de l’exploitation, la diversité
des terroirs donne un côte rôtie fruité,
charnu et élégant

Terroir
Superficie : 5 ha, Communes : Ampuis (69), Cépage : 90% Syrah – 10% Viognier
Sols : Schistes Côte Blonde et Côte Brune, Rendements : 35hl
Situées sur les coteaux exposés Sud Sud-Ouest d’Ampuis, les vignes sont plantées sur des
sols de nature différente. Les parcelles de type « Côte Brune », composées de schistes bruns riches
en oxyde de fer donnent des vins charpentés. Les parcelles de type « Côte Blonde » sont formées de
schistes riches en limon et en loess et produisent des vins plus souples et aromatiques.

Vinification
Vendange : manuelle, tri sévère des grains sains et mûrs, Eraflage : Total
Macération : pré-fermentaire à froid, Fermentation alcoolique : A chaud 35°C
Macération post fermentaire : A chaud 30°C, Fermentation malolactiques : En barriques.
Les Vinifications sont traditionnelles du vignoble de Côte Rôtie. Une série de pigeages, de
remontages et de délestages favorise la bonne extraction des arômes et des tanins à l’origine de la
puissance de la Côte-Rôtie. Le Viognier, présent en faible pourcentage, apporte une complexité
aromatique supplémentaire ainsi que du gras enveloppant les tanins de la Syrah.

Elevage
Elevage : 18 mois barriques de chêne de l’Allier et de Nevers à grain fin.
Barriques : 50% neuves avec oxygénation tous les 4 mois.
Chaque parcelle de vignes est vinifiée séparément afin d’obtenir différents vins exprimant la
typicité de chacune. Ces vins sont ensuite assemblés de façon à obtenir le plus bel équilibre entre la
puissance et l’élégance de ces terroirs. Ils peuvent se déguster à la fois jeune mais également après
10 à 15 ans de vieillissement.
______________________________________________________________________________

Introduction:C'est la première fois que je déguste ce Côte Rôtie ,donc impossible ,pour moi ,de comparer avec les autres millésimes.Ceci dit voici mes impressions de ce
vin.

Le vin a été bu sur deux jours mais je permet de mettre mes impression ,qui est en fait un résumé de mes impressions des deux journées.

Au nez:Cassis,cerise,framboise,poivre,épices, poivre,café et réglisse .Nez assez complexe,prenant ,fin et élégant.Très beau nez.

En bouche:Assez droit ,acidité bien présente.Boisé très bien intégré,très belle fraicheur et pureté,grande netteté.Fruité charmeur,Beaucoup plus sur la finesse et élégance que la puissance/concentration.Belle matière,très bien équilibré,assez complexe et belle longueur en bouche.

En conclusion:Je connais très peu les Côte Rôtie mais j'ai beaucoup aimé celui-ci.J'ai aimé la grande finesse,élégance ,la fraicheur ,pureté .La bouche est tout en équilibre et aérienne.J'ai passé un bon moment à dégusté ce vin.



Kosmik
Messages : 1075
Enregistré le : sam. 10 mars 2007 9:09
Localisation : Québec (Qc)

Re: Pierre Gaillard Côte Rôtie 2008

Message par Kosmik » sam. 04 nov. 2017 18:39

La dernière en cave qu'on honore ce soir...

Œil : opacité 5/10, rubis à reflets orangés au pourtour, forte viscosité en parois

Nez : fermé à l'ouverture, il s'est ouvert et a évolué constamment sur les 2 heures de consommation, projection d'intensité moyenne, offrant à divers moment des arômes de fruits rouges et noirs tendres, comme suaves, poivre blanc, poivre long, bois mouillé, venaison, viande fumée, violette, fleur séchée, empyrheumatique, superbe

Bouche : magnifiquement SUAVE, sec, ample, acidité rafraîchissante, amertume moyenne, persistance moyenne-longue, tanins fins et charnus à souples, l'ensemble est très homogène, poli, allonge sur les fruits, les épices, le bois mouillé, de beaux amers, touche végétale, fumé, viandé, superbe...

Conclusion : probablement à son apogée ou tout près. Belle surprise ce soir. Nous ne l'attendions pas à ce niveau compte tenu du millésime difficile. Son profil très suave est absolument envoûtant...

K :Bonjour:

Répondre