SAQ Les ventes aux épiceries chutent de 12,9 %

Une librairie de liens WWW, de volumes, vidéos et toutes références utiles par rapport au vin..
Répondre
Avatar du membre
3633
Messages : 2740
Enregistré le : dim. 23 avr. 2006 19:02
Localisation : Québec

SAQ Les ventes aux épiceries chutent de 12,9 %

Message par 3633 » mer. 04 sept. 2019 10:37

Le printemps maussade a eu l’effet d’une douche froide sur une partie des ventes de la Société des alcools du Québec (SAQ), celles aux grossistes et épiciers, qui ont chuté de 12,9 % par rapport à la même période l’an dernier.

Les ventes dans cette catégorie de 70,4 millions sont en fait les plus faibles, pour un premier trimestre, depuis 2011. Les ventes totales de la société d’État ont pourtant augmenté de 1,2 % entre mars et juin dernier, selon le rapport financier publié hier. Durant cette période, les Québécois ont acheté pour 763,6 millions, le panier moyen s’établissant à 48,78 $.

Les profits, eux, ont été en légère hausse de 0,3 % et se sont établis à 260,8 millions.

Vin et stock

En ce qui concerne les ventes aux grossistes et épiciers, notamment les supermarchés, épiceries et dépanneurs, on convient à la SAQ que la baisse est « importante ». Le porte-parole Mathieu Gaudreault l’attribue essentiellement au fort volume de commandes de janvier à mars dernier. « Ça peut avoir un impact sur l’état des stocks, qui explique qu’ils ont moins commandé par la suite, explique-t-il. Ce n’est pas une question de disponibilité de produits de notre côté, ça, c’est clair. »

Au Conseil canadien du commerce du détail section Québec (CCCD-Québec), on confirme ces données en ciblant le responsable : le mauvais temps.

« Ç’a vraiment été le gros morceau. Au début mars, nos gens s’imaginaient avoir un printemps chaud et occupé, mais il a été pourri. »

— Marc Fortin, président et chef de l’exécutif du CCCD-Québec

Essentiellement, les commerçants se sont préparés en achetant massivement les équipements, les aliments et les boissons associés au beau temps, notamment tout ce qui est lié aux barbecues.

Avec le mauvais temps et le peu d’enthousiasme des clients, leurs entrepôts sont restés remplis et les détaillants ont été moins prompts à refaire leurs stocks auprès de la SAQ. Les chiffres publiés hier, qui concernent la période du 31 mars au 22 juin, sont plombés par le peu d’enthousiasme des consommateurs jusqu’en juillet.

Reprise des ventes

Il est probable, estime M. Fortin, que les données pour le deuxième trimestre soient beaucoup plus réjouissantes. « Les gens se sont rattrapés. »

Effectivement, à la SAQ, on a bon espoir que la baisse du printemps dernier n’indique pas une tendance. « Pour l’instant, on ne considère pas que cette baisse-là va se poursuivre, dit M. Gaudreault. Mais je vais être très prudent là-dessus : on agit en tant que distributeur, ce n’est pas nous qui sommes responsables des stratégies, ce n’est pas nous qui commercialisons. »

Source : La Presse+ Édition du 4 septembre 2019,
section AFFAIRES, écran 5



Répondre