Le nouveau Chili

Science du vin, encyclopédie, quiz, etc!
.
Répondre
Spiderman
Messages : 1120
Enregistré le : dim. 05 nov. 2006 17:12
Localisation : Rive sud

Re: Le nouveau Chili

Message par Spiderman » jeu. 05 avr. 2018 6:45

Merci pour le l'article de Eduardo Chadwick. J'ai reçu le livre " The Berlin Tasting 2004-2014" et je compte bien m'y mettre sous peu . En vous lisant, je commences à découvrir les vins du Chili.
Je vois dans les prochains arrivages qu'il y aura Errazuriz The Blend 2014 SAQ N° 13532225 et on indique les cépages suivants Carmenère 40 % -Syrah 25 % -Petit verdot 14 % -Mourvèdre 13 %

Intrigué, je vais sur le site de Errazuriz et consulte leur fiche du produit 48% Grenache, 21% Mourvedre, 19% Syrah, 10% Carignan :embarrassé:
Bon c'est pas la première fois que la saq se trompe mais quand même. Je n'ai pas vu de commentaires/revues sur ce vin , quelqu'un y a gouté, qu'en pensez vous?




Avatar du membre
Don Max
Messages : 3417
Enregistré le : ven. 21 avr. 2006 18:46
Localisation : Danville
Contact :

Re: Le nouveau Chili

Message par Don Max » jeu. 05 avr. 2018 9:15

Salut Spiderman,

La SAQ est toute mêlée, encore une fois. Ce qu'elle donne, c'est la composition du millésime 2008 qui a déjà été listé sur leur site, mais jamais offert en tablettes. La cuvée "The Blend" est depuis 2010 un assemblage de cépages méditerranéens. La bonne composition est donc celle du site du producteur. L'agent québécois est même pas foutu d'avertir le monopole de son erreur.

http://www.hatchmansfield.com/wine-deta ... n-red-2008


*

Spiderman
Messages : 1120
Enregistré le : dim. 05 nov. 2006 17:12
Localisation : Rive sud

Re: Le nouveau Chili

Message par Spiderman » sam. 07 avr. 2018 6:34

Merci Don Max , Avez vous dégusté ce vin ?

Avatar du membre
Don Max
Messages : 3417
Enregistré le : ven. 21 avr. 2006 18:46
Localisation : Danville
Contact :

Re: Le nouveau Chili

Message par Don Max » sam. 07 avr. 2018 14:49

Pas goûté au "The Blend", mais j'ai essayé le Grenache/Syrah/Mourvèdre, Max Reserva du même producteur qui a fait son apparition en tablettes il y a quelques mois. J'ai bien aimé ce vin, alors je m'attends à une version plus concentrée, plus longue, etc... avec "The Blend". Je vais probablement l'essayer par curiosité. Un des rares problèmes de Errazuriz, c'est qu'ils offrent des formidables RQP à 25$ et moins, puis les cuvées de luxes sont rendues à 100$ et plus. Il y a un gros trou au milieu et The Blend est un des rares vins de ce producteur situé quelque part au milieu. Il y a aussi les nouvelles cuvées d'inspiration bourguignonne, Las Pizarras, qui devraient se vendre au tour de 65$, mais la SAQ ne les offre pas. Dommage, les critiques sont dithyrambiques à leur propos.

Spiderman
Messages : 1120
Enregistré le : dim. 05 nov. 2006 17:12
Localisation : Rive sud

Re: Le nouveau Chili

Message par Spiderman » lun. 09 avr. 2018 6:58

Un gros merci- Je vais aussi faire le curieux :Bonjour:

Avatar du membre
Don Max
Messages : 3417
Enregistré le : ven. 21 avr. 2006 18:46
Localisation : Danville
Contact :

Re: Le nouveau Chili

Message par Don Max » mer. 25 avr. 2018 16:49

Trois vins d'un producteur chilien ont récemment fait leur apparition pour la première fois sur les tablettes de la SAQ. Le producteur d'appelle Villasenor. Il est établi à Tacla dans la vallée de Curico, mais produit des vins issus de plusieurs régions du Chili. Fait intéressant, deux des trois vins offerts, ont déjà un certain âge, soit un Cabernet Sauvignon (19.85$) du millésime 2010 et un assemblage Carmenère/Merlot/Cab/Syrah (19$) du millésime 2009. Il y a aussi une Syrah moins chère (16.85$) du millésime 2014. Je n'ai pas goûté ces vins, mais le producteur semble très sérieux, et je trouvais intéressant de voir des vins chiliens de prix abordables, avec de l'âge, être offerts. Ça permet de gagner cinq à six années de garde et de voir déjà ce que ça peut donner.

Autre élément intéressant qui semble montrer le sérieux de Villasenor est le fait qu'ils seraient actuellement les propriétaires du vignoble commercial situé le plus au sud au monde en Patagonie chilienne. Jancis Robinson a écrit un reportage sur son voyage vers ce petit vignoble perdu où on fait une cuvée de Pinot Noir qu'un importateur chinois achète en totalité et arrive à vendre 150$ US la bouteille. On y décrit aussi d'autres projets expérimentaux dans l'extrême sud du Chili menés par Undurraga et Torrès.


https://www.saq.com/webapp/wcs/stores/s ... Term=kenos


https://www.jancisrobinson.com/articles ... y-vineyard


*

Vintage1992
Messages : 39
Enregistré le : mer. 14 févr. 2018 22:42
Localisation : Neuville

Re: Le nouveau Chili

Message par Vintage1992 » lun. 30 avr. 2018 10:48

Parlant de Chili, j'ai ramassé du quilles de Clos des fou Tocao 2013 à la SAQ à 25% car étiquette brisée. Quelqu'un a déjà goûté ? À boire en jeunesse ou pour la garde ?

Avatar du membre
Don Max
Messages : 3417
Enregistré le : ven. 21 avr. 2006 18:46
Localisation : Danville
Contact :

Re: Le nouveau Chili

Message par Don Max » mar. 07 août 2018 21:29

J'ai une cave remplie de rouges chiliens qui ont maintenant un certain âge, voire un âge certain. J'en ouvre avec régularité, avec bonheur la plupart du temps, mais je n'écris plus de notes de dégustation pour la grande majorité d'entre eux, par lassitude et surtout pour éviter la redondance. Certains diraient pour atténuer la redondance.

Mon point de vue sur le potentiel de garde des rouges chiliens est bien connu. Je l'ai exposé justement de manière redondante. Donc, je tente de ne pas trop y revenir, mais quand ça vient d'un autre, et surtout d'un sceptique confondu, j'ai de la difficulté à me retenir d'en faire mention. Cette fois, ça vient Jaimie Goode, un blogueur britannique qui a toujours été tiède par rapport au Chili vinicole. L'expérience qu'il rapporte avec le Caballo Loco de Valdivieso, recoupe plusieurs de mes marottes, soit, bien sûr, l'excellent potentiel de garde des rouges chiliens. Aussi, le fait qu'étant bien sulfités et stériles au départ ils peuvent être gardés dans des conditions pas parfaitement optimales. Aussi, la comparaison entre ses notes de dégustation à 19 ans d'intervalle confirme une autre de mes idées fixes, soit que les rouges chiliens de cépages bordelais sentent souvent fortement le cassis frais en jeunesse (arôme puissant que certains confondent parfois avec du plant de tomate), et que cet arôme de cassis disparaît graduellement avec l'âge. Pour preuve, la note de 2018, à propos du vin de 20 ans d'âge, ne parle plus de cassis, ni de blackcurrant.


http://www.wineanorak.com/wineblog/chil ... an-history


*

Avatar du membre
Thommy
Messages : 902
Enregistré le : mer. 16 août 2006 16:57
Localisation : Très Basse-Laurentides

Re: Le nouveau Chili

Message par Thommy » mer. 08 août 2018 12:06

Don Max, de façon général quel serait le cépage qui vieilli le mieux ou qui a le meilleurs résultats en terme de potentiel au Chili?
Je comprends que l'on peut pas opposer les potentiels des Cab vs un pinot; mais j'ai lu tes écris sur la syrah et/ou des pinot noirs des vallées fraîches comme Limari qui y réussissent à merveilles ou sur les Cab de Maipo ou Colchagua. Est-ce que le Chili est en train de spécialiser, de concentrer certains cépages à des régions précise ou pas? Est-ce que tu remarque une tendance?

Cheers
T
Le bon vin, parlons-en moins, buvons-en plus!!!

Avatar du membre
Pedro The Lion
Messages : 5891
Enregistré le : jeu. 22 nov. 2007 16:03
Nom usager CellarTracker : Pedro the Lion
Localisation : Québec

Re: Le nouveau Chili

Message par Pedro The Lion » mer. 08 août 2018 18:40

Don Max a écrit :
mar. 07 août 2018 21:29
J'ai une cave remplie de rouges chiliens qui ont maintenant un certain âge, voire un âge certain. J'en ouvre avec régularité, avec bonheur la plupart du temps, mais je n'écris plus de notes de dégustation pour la grande majorité d'entre eux, par lassitude et surtout pour éviter la redondance. Certains diraient pour atténuer la redondance.

Mon point de vue sur le potentiel de garde des rouges chiliens est bien connu. Je l'ai exposé justement de manière redondante. Donc, je tente de ne pas trop y revenir, mais quand ça vient d'un autre, et surtout d'un sceptique confondu, j'ai de la difficulté à me retenir d'en faire mention. Cette fois, ça vient Jaimie Goode, un blogueur britannique qui a toujours été tiède par rapport au Chili vinicole. L'expérience qu'il rapporte avec le Caballo Loco de Valdivieso, recoupe plusieurs de mes marottes, soit, bien sûr, l'excellent potentiel de garde des rouges chiliens. Aussi, le fait qu'étant bien sulfités et stériles au départ ils peuvent être gardés dans des conditions pas parfaitement optimales. Aussi, la comparaison entre ses notes de dégustation à 19 ans d'intervalle confirme une autre de mes idées fixes, soit que les rouges chiliens de cépages bordelais sentent souvent fortement le cassis frais en jeunesse (arôme puissant que certains confondent parfois avec du plant de tomate), et que cet arôme de cassis disparaît graduellement avec l'âge. Pour preuve, la note de 2018, à propos du vin de 20 ans d'âge, ne parle plus de cassis, ni de blackcurrant.


http://www.wineanorak.com/wineblog/chil ... an-history


*
Don Max, il faut absolument que tu nous organise une dégustation de 8 belles quilles chiliennes à maturité à Québec ! On paye tes 8 bouteilles et ton hotel pour venir à Québec ! Ce serait vraiment une belle occasion pour nous de découvrir ce pays sous son vrai visage !

Partant ?

Avatar du membre
bedarddd
Messages : 1376
Enregistré le : jeu. 24 juil. 2014 22:12
Nom usager CellarTracker : B8D4RDDD
Localisation : Chaudière-Appalaches

Re: Le nouveau Chili

Message par bedarddd » mer. 08 août 2018 22:30

Pedro The Lion a écrit :
mer. 08 août 2018 18:40
Don Max a écrit :
mar. 07 août 2018 21:29
J'ai une cave remplie de rouges chiliens qui ont maintenant un certain âge, voire un âge certain. J'en ouvre avec régularité, avec bonheur la plupart du temps, mais je n'écris plus de notes de dégustation pour la grande majorité d'entre eux, par lassitude et surtout pour éviter la redondance. Certains diraient pour atténuer la redondance.

Mon point de vue sur le potentiel de garde des rouges chiliens est bien connu. Je l'ai exposé justement de manière redondante. Donc, je tente de ne pas trop y revenir, mais quand ça vient d'un autre, et surtout d'un sceptique confondu, j'ai de la difficulté à me retenir d'en faire mention. Cette fois, ça vient Jaimie Goode, un blogueur britannique qui a toujours été tiède par rapport au Chili vinicole. L'expérience qu'il rapporte avec le Caballo Loco de Valdivieso, recoupe plusieurs de mes marottes, soit, bien sûr, l'excellent potentiel de garde des rouges chiliens. Aussi, le fait qu'étant bien sulfités et stériles au départ ils peuvent être gardés dans des conditions pas parfaitement optimales. Aussi, la comparaison entre ses notes de dégustation à 19 ans d'intervalle confirme une autre de mes idées fixes, soit que les rouges chiliens de cépages bordelais sentent souvent fortement le cassis frais en jeunesse (arôme puissant que certains confondent parfois avec du plant de tomate), et que cet arôme de cassis disparaît graduellement avec l'âge. Pour preuve, la note de 2018, à propos du vin de 20 ans d'âge, ne parle plus de cassis, ni de blackcurrant.


http://www.wineanorak.com/wineblog/chil ... an-history


*
Don Max, il faut absolument que tu nous organise une dégustation de 8 belles quilles chiliennes à maturité à Québec ! On paye tes 8 bouteilles et ton hotel pour venir à Québec ! Ce serait vraiment une belle occasion pour nous de découvrir ce pays sous son vrai visage !

Partant ?
Excellente idée, très intéressé !

Avatar du membre
Don Max
Messages : 3417
Enregistré le : ven. 21 avr. 2006 18:46
Localisation : Danville
Contact :

Re: Le nouveau Chili

Message par Don Max » ven. 16 nov. 2018 16:03

On parlait cette semaine du Cab, Max Reserva, Errazuriz, offert à la SAQ Dépôt à 15% de rabais au prix ridicule de 15.85$ et comment un prix si bas pouvait nuire à la perception de qualité ou de crédibilité du vin. Le Wall Street Journal publie justement un article sur le prix ridiculement bas de plusieurs Cabs chiliens où la faiblesse du prix nuit à la crédibilité du produit. C'est l'éternel problème de cette catégorie de vins chiliens. Bien sûr, tous n'ont pas nécessairement la qualité pour tomber dans cette catégorie, mais il y en a tellement de RQP incroyables, de valeurs sûres année après année, qu'il est difficile de se tromper. Max Reserva, bien sûr, Arboleda, Medalla Real, Marques de Casa Concha, Perez Cruz, Carmen, Montes Alpha, Koyle, Los Vascos, Lapostolle Cuvée Alexandre, Sideral.

Article du WSJ accessible via Facebook.

https://www.facebook.com/WinesOfChile

*

Avatar du membre
Don Max
Messages : 3417
Enregistré le : ven. 21 avr. 2006 18:46
Localisation : Danville
Contact :

Re: Le nouveau Chili

Message par Don Max » dim. 06 janv. 2019 13:22

Dans le temps que je tenais un blogue, et ici aussi sur ce forum, j'ai souvent tenté de mettre de l'avant que l'aspect dominant de la plupart des jeunes rouges chiliens de cépages bordelais était un arôme de cassis frais, contrairement à un arôme de plant de tomate qu'on évoque seulement ici au Québec. En ce sens, j'ai souri lorsque je suis tombé sur deux commentaires de dégustation sur le forum français LPV à propos d'un vin haut de gamme de Errazuriz, soit le Don Maximiano Founder's Reserve, 2007. Les deux dégustateurs sont marqués par le caractère de cassis très intense du vin qui a quand même une décennie au compteur. On peut voir qu'ils n'y sont pas habitué et que ça les déroute totalement. Mais pas un mot sur le plant de tomate. Il est aussi intéressant de voir comment ce vin ne cadre pas avec ce à quoi ils sont habitués. Je comprend leur perplexité. Ce vin est encore bien trop jeune pour se rapprocher de l'esthétique européenne à laquelle ils sont habitués. Le problème, c'est qu'un vin chilien ambitieux et concentré comme celui-là prendra 20 à 30 ans pour atteindre ce genre de profil. C'est pourquoi je privilégie des vins chiliens plus modérés.


Errazuriz - Don Maximiano 2007 (Chili)


Oliv
Robe violacée impénétrable.
Nez monolithique et un peu vulgaire, terriblement marqué par du cassis, du cassis et encore du cassis. Pointe derrière le Lejay-Lagoute une touche de caramel qui n'arrange pas le tableau selon mes goûts.
Bouche beaucoup trop riche à mon palais, avec une sucrosité lourde, un effet pâte de fruits noirs malgré la présence d'une acidité haute et de tannins puissants qui essaient de mobiliser l'ensemble.
Mais les goûts bien trop axés sur le confit de fruit et la finale d'une largeur excessive épuisent toute buvabilité pour moi.
Curieuse impression de ne pas avoir les codes pour apprécier ce type de mammouth fruité.
Un vin qui peut plaire à des palais moins fragiles que le mien.

Thomas
Sur le chilien, je rejoins Oliv en tout point, si ce n'est que ce côté incroyablement cassis du nez m'a moi amusé: c'était la première fois que je dégustais un "grand" vin chilien, et ce combo cassis/crème de cassis d'une telle exubérance avec l'eucalyptus était original. Mais j'aurais souhaité que la bouche se ressert et offre de la classe, là-non. Un peu caricatural, mais amusant de constater que les indiens notamment ont beaucoup apprécié ce vin.


https://lapassionduvin.com/forum/vins-d ... z?start=30

Avatar du membre
Don Max
Messages : 3417
Enregistré le : ven. 21 avr. 2006 18:46
Localisation : Danville
Contact :

Re: Le nouveau Chili

Message par Don Max » sam. 30 mars 2019 16:01

Après toutes ces années à parler des vins du Chili, un que je semble avoir contribuer à convaincre un peu est Bill Zacharkiw de The Gazette. Il recommande le Cab, Medalla Real, 2015, de Santa Rita, comme quoi certaines leçons portent, même une décennie plus tard. Toutefois, son dernier article montre bien que, globalement, peu de choses ont changé dans la perception au Québec des vins de ce pays. Les mêmes préjugés persistent. C'est pourquoi il y a à peine 200 vins du Chili actuellement offerts à la SAQ, et si on exclut ceux dont il ne reste que quelques bouteilles ici et là dans le réseau, le chiffre est encore bien plus bas.

https://montrealgazette.com/life/zachar ... underrated

http://www.fouduvin.ca/viewtopic.php?f= ... iw+medalla

Avatar du membre
Don Max
Messages : 3417
Enregistré le : ven. 21 avr. 2006 18:46
Localisation : Danville
Contact :

Re: Le nouveau Chili

Message par Don Max » sam. 30 mars 2019 17:02

Bill Zacharkiw ne parle pas dans son dernier article des excellents vins chiliens de Syrah et de Pinot Noir qu'il y a déjà depuis longtemps au Chili. J'ai plusieurs vins chiliens de ces cépages en cave depuis maintenant plus d'une décennie, mon plus vieux vin de Pinot Noir du Chili actuellement en cave est un Amayna, 2004, Vina Garces Silva. Je suis tombé aujourd'hui sur une note de dégustation très positive à propos du millésime 2003 de cette cuvée sur le forum français LPV. Ça pourrait titiller quelques amateurs de Bourgogne. Une chose est sûre, le potentiel de garde semble excellent, et comme pour les vins de Cabernet, le temps ramène le vin sur un profil classique du cépage.


Amayna Pinot Noir 2003

Dernière bouteille de ma caisse bue hier hélas !
Hélas, je n'ai pas peur de le dire , car c'était la meilleure .
Cette fois plus aucune note exotique résiduelle , Aucune note boisée non plus . Le parfait pinot noir à maturité .
Le fruité, l'équilibre et la très belle longueur ont fait de ce vin un vrai régal.
Bu 24h après un excellentissime Bourgogne rouge 2015 de Coche-Dury , franchement il me serait difficile de choisir entre les 2 , sachant que cet Amayna 2003 est probablement devenu introuvable . Et le plus "sudiste" des 2 n'était pas celui qu'on aurait pu imaginer :)


https://lapassionduvin.com/forum/vins-d ... ards-chili

Répondre