Bandol my love printemps 2019

alain roy
Messages : 309
Enregistré le : sam. 22 déc. 2018 13:29
Localisation : Montréal

Bandol my love printemps 2019

Message par alain roy » ven. 12 avr. 2019 12:43

Je pars sur un trip de Bandol pour les prochaines semaines alors j'ai pensé regrouper mes cr ici pour une meilleure vue d'ensemble ! 8-)

Château Pradeaux 2013, Bandol, 45$.

95% mourvèdre 5% grenache. En carafe 2 heures. Beau rubis assez soutenu mais limpide. Nez pas gêné et bien fruité, surtout rouge et confit, un petit quelque chose de bois humide et des roses ! J'ai le feeling que ça va être gourmand.

Et ça l'est...pas ! L'entrée est franche sur une texture douce, bizarrement le fruit pas gêné au nez est plutôt timide en bouche et davantage sec que gourmand. La tension est vive mais pas surette et les amers sont très civilisés. La finale est fraîche et laisse une impression de légèreté. C'est loin de la gourmandise habituelle de Bandol mais j'aime beaucoup ça. C'est comme une austérité fine, ou une finesse austère ! Genre de vin qui serait parfait pour couper dans le gras (bacon, sauces crèmes, rognon) mais c'est pas ce qu'il y a au menu ce soir. Je me demande comment le vigneron fait pour accoucher d'un mourvèdre aussi frais et léger ?

Lendemain: le bouquet est plus timide et tout doux. en bouche c'est pareil: léger, vif, frais, fin et un brin austère. de la classe !



Avatar du membre
Avicenne
Messages : 1694
Enregistré le : dim. 30 mars 2014 17:53
Nom usager CellarTracker : Avicenne
Localisation : Montréal, Rosemont

Re: Bandol my love printemps 2019

Message par Avicenne » ven. 12 avr. 2019 20:28

J’adore les Bandols, tant en rose que rouge.
Du caractère.
Vraiment synonyme d’été, bbq.
Bastide blanche, Tempier, gros’noré.
Je vais tenté ta recommandation, d’un style moins opulent! Merci
Le premier verre de vin est bon pour la santé, les autres le sont pour le moral.

alain roy
Messages : 309
Enregistré le : sam. 22 déc. 2018 13:29
Localisation : Montréal

Re: Bandol my love printemps 2019

Message par alain roy » mar. 16 avr. 2019 12:17

Avicenne a écrit :
ven. 12 avr. 2019 20:28
J’adore les Bandols, tant en rose que rouge.
Du caractère.
Vraiment synonyme d’été, bbq.
Bastide blanche, Tempier, gros’noré.
Je vais tenté ta recommandation, d’un style moins opulent! Merci
J'adore Bandol aussi, j'en ai plein la cave, et y'a beaucoup de salut en dehors des Tempier/Gaussen de ce monde ! :twisted:

alain roy
Messages : 309
Enregistré le : sam. 22 déc. 2018 13:29
Localisation : Montréal

Re: Bandol my love printemps 2019

Message par alain roy » mar. 16 avr. 2019 12:31

La Bastide Blanche 2016, Bandol, 32$ :!:

Selon le site de la saq: 73% mourvèdre, 25% grenache, 1% cinsault, 1% syrah, c'est précis ça mon chum ! En carafe 1 heure. Robe violine-pourpre presque opaque et légèrement brouille. Bouquet riche de pâtisseries, de confitures de fruits noirs (mûres ?) à la vanille, de fleurs, le tout un peu d'un bloc mais fort attirant. Ça m'a l'air gourmand...

Et...ça l'est ! L'attaque est un peu molle avec une texture grasse, à la limite huileuse. S'ensuit un fruité noir voluptueux, un brin sucré, supporté par une bienvenue tension pour contrecarrer la richesse et accompagné d'amers qui en font tout autant. La finale qui perdure revient sur l'intensité de chaque composante et ajoute quelques sensations de sécheresse et d'astringence. Une vraie petite bombe ici, gourmande, cochonne, exubérante, un peu lourdaude mais impossible à détester. J'aime bien manger, mais de temps en temps j'ai une rage de "fat food", ce vin me fait penser à ça ! Il m'en met plein la gueule et j'aime ça, mais un séjour en cave lui apportera certainement un peu plus de civilité !

Lendemain: opaque. d'un bloc. cochon, opulent, voluptueux et qui tache les dents. une vraie bombe qui en met plein la gueule et j'aime ça encore ! Mais vivement un petit long séjour en cave !

alain roy
Messages : 309
Enregistré le : sam. 22 déc. 2018 13:29
Localisation : Montréal

Re: Bandol my love printemps 2019

Message par alain roy » mer. 24 avr. 2019 12:40

Château de Pibarnon 2014, Bandol, 55$.

2 heures en carafe. 90% mourvèdre, 10% grenache. Grenat bien soutenu mais c'est limpide, avec un p'tit collet rose-aqueux. Oups, un premier nez de caramel, ce qui me plait pas d'habitude ! Deuxième nez mieux senti :-) : je pense que peut-être il y a beaucoup d'élevage, et sous cette charpente je devine un fruité noir bien cuit, bref une petite confiture. Mais je veux pas dire que le bouquet est exubérant de modernité: non, il est oui un peu d'un bloc de bois mais aussi subtil et empreint d'une certaine élégance. En tout cas je le ramène souvent à mon nez, intrigué, avant de le porter à mes lèvres. Allez, une dernière sniff...

Et...menum !! Une gorgée suffit, quel beau Bandol ! Texture de velours, le fruit timide au nez emplit la gueule en bouche (pléonasme ?), noir, opulent, sucré, raffiné, la tension est ravigotante et les amers nobles en bonus. La finale est astringente, le vin est jeune mais me laisse surtout pantois de plaisir. Ce n'est pas une bombe tendance cochonne comme la Bastide mais une intensité sensuelle dotée de classe ! Qui devra cependant aussi séjourner en cave quelques années pour atteindre le statut de beauté fatale. Avec la bouffe, excellent compagnon, du gros menum !

Lendemain: même bouquet sur l'élevage avec une pointe oxydative, j'ai peur...effectivement, y'arrache la gueule, c'est pas normal...il a viré durant la nuit :-( ! On retourne à la cave !

Domaine Tempier cuvée classique 2014, Bandol, acheté en 2016, 50$.

Pnp. 75% mourvèdre, 15% grenache, 7% cinsault, 3% carignan. Grenat tendance violine au collet rosé, assez soutenu et légèrement brouille. Bouquet à prime abord animal (cuir, écurie) sans que ce soit envahissant, puis apparaissent de beaux arômes de fruits noirs frais, épicés, ainsi que des fleurs des champs. Très beau nez pas mal plus jasant et fin que Pibarnon.

En entrée ça frappe bizarrement: grande souplesse de texture à la limite fluette, fort sentiment de fraîcheur en même temps que d'austérité et de rudesse. Je reviens au bouquet et il est magnifique, comme un doux parfum. Mais la bouche suit mal, malgré son élégance. Souplesse donc, fruité noir timide, frais et sec, tension près du surette et amers solides. La finale est sévère, astringente, mais l'absence de lourdeur et le fort sentiment de fraîcheur lui évitent la condamnation. Il me donne envie de manger du gras ! Mais c'est pas ce qu'il y a au menu. Avec la bouffe il ne s'élève pas, au contraire il se durcit encore plus. Vraiment pas impressionné par cette cuvée de ce super vignhéros de Bandol...2ième chance demain ! Les Bandols se suivent...et ne se ressemblent pas !

Lendemain: 2 heures en carafe. carrément opaque !?. bouquet métamorphosé: fini l'animal et aussi la fraîcheur, là je suis sur du fruit noir confit et de l'élevage (bois/vanille). en bouche il a pris du gras et du fruit et de la gourmandise ! j'ai vraiment l'impression de boire un autre vin, je le préfère vachement à hier ! même s'il conserve son petit côté austère...

Bloc d'annonce

alain roy
Messages : 309
Enregistré le : sam. 22 déc. 2018 13:29
Localisation : Montréal

Re: Bandol my love printemps 2019

Message par alain roy » sam. 27 avr. 2019 12:22

Cuvée classique de Tempier: les circonstances ont fait que j'ai terminé cette bouteille au 5ième jour de traînage sur le comptoir et croyez-le ou non c'est là qu'il fut le meilleur !!! Fondu, fruité, rond, dense mais léger, savoureux.

Hanibal
Messages : 1801
Enregistré le : jeu. 19 oct. 2017 15:25
Nom usager CellarTracker : Hanibal
Localisation : Montreal

Re: Bandol my love printemps 2019

Message par Hanibal » sam. 27 avr. 2019 13:01

alain roy a écrit :
sam. 27 avr. 2019 12:22
Cuvée classique de Tempier: les circonstances ont fait que j'ai terminé cette bouteille au 5ième jour de traînage sur le comptoir et croyez-le ou non c'est là qu'il fut le meilleur !!! Fondu, fruité, rond, dense mais léger, savoureux.
Ça c'est du vin de garde !
Jamais en vain...Toujours en Vin

Avatar du membre
Avicenne
Messages : 1694
Enregistré le : dim. 30 mars 2014 17:53
Nom usager CellarTracker : Avicenne
Localisation : Montréal, Rosemont

Re: Bandol my love printemps 2019

Message par Avicenne » sam. 27 avr. 2019 18:48

Tempier,
C’est de la bombe.
Et prix encore raisonnables.
Le premier verre de vin est bon pour la santé, les autres le sont pour le moral.

alain roy
Messages : 309
Enregistré le : sam. 22 déc. 2018 13:29
Localisation : Montréal

Re: Bandol my love printemps 2019

Message par alain roy » mer. 01 mai 2019 12:37

Domaine de la Vivonne 2003, Bandol, acheté en 2008, 30$.

Pas trouvé les cépages mais assurément du mourvèdre en grande majorité ! En carafe 1 heure. Une robe qui trahit un certain âge sans être vieillotte pour autant: rubis orangé moyennement soutenu, limpide avec collet tuilé. Bouquet un peu puant à prime abord avec ses relents de fuel et de sous-bois, mais jaillissent par la suite de beaux arômes de confitures de baies rouges de mamie qui mijotent sur le poêle. Bouquet qui a de l'âge et aussi de l'élégance.

L'entrée est angélique et passe comme un souffle tendre sans rien brusquer. La texture est de velours, le fruit rouge cuit est en pleine forme, dodu, sucré et colle au palais. Une petite tension rafraîchit le tout, rejetant du revers de la main toute impression de lourdeur. Les amers par contre sont un peu rudes. La finale s'éternise sur une bataille entre l'amertume, le fruit et la tension. En équilibre sur un fil de fer, il en met plein la gueule à 16 ans et même si dans la soirée il peut virer d'un bord ou de l'autre, une chose est sûre il en a encore pas mal sous la pédale ! Hormis les rudes amers et une petite astringence, je suis assez impressionné, assez pour aimer ! (n'a pas vraiment bougé durant le repas et s'est avéré un excellent compagnon de bouffe)

Lendemain: même robe mais hi...un peu de tomates au nez, suivies tout de même d'une bonne dose de fruits. ma bouche va trancher ! et elle dit ouf c'est encore bon, et même meilleur ! velours, tendresse, gourmandise et légèreté ! le gros + aujourd'hui, c'est qu'il est beaucoup moins amer et astringent qu'hier. yes sir M.Vivonne !

Château de Pibarnon 2003, Bandol, acheté en 2007, 40$.

90% mourvèdre, 10% grenache. En carafe 1 heure. Ici, un grenat-rubis, dur à dire, un peu brique mais surtout très limpide et peu soutenu pour un Bandol. Le bouquet est timide mais sans animaleries, sur la poussière et un soupçon de fruits rouges ma foi presque frais, avec quelques épices douces et de la vanille...Très chic !

Bing bang en bouche c'est du menum avec de l'âge ! Texture de velours, légèreté, fruit confit sucré un peu brun !(pruneaux), tension joyeuse, amers civilisés...Mon amour pour Bandol n'est pas déçu ! La finale scotche au palais, l'emplit de plaisirs gustatifs. Ni plus ni moins que Vivonne, 2 maudits beaux Bandol de 16 ans, en pleine forme.

Lendemain: n'a pas vraiment bougé ! une petite caresse de fruits confits...ça vieillit bien Bandol !

BenAfnam
Messages : 573
Enregistré le : dim. 21 nov. 2010 11:24
Localisation : Saint-Jean-sur-Richelieu

Re: Bandol my love printemps 2019

Message par BenAfnam » mer. 01 mai 2019 18:06

Intéressante (et de la suivre) votre expérience, monsieur Alain, concernant ces vins de Bandol qui sont souvent des négligés des forums,
"Jamais vin ne vint en vain!"

Hanibal
Messages : 1801
Enregistré le : jeu. 19 oct. 2017 15:25
Nom usager CellarTracker : Hanibal
Localisation : Montreal

Re: Bandol my love printemps 2019

Message par Hanibal » mer. 01 mai 2019 20:18

BenAfnam a écrit :
mer. 01 mai 2019 18:06
Intéressante (et de la suivre) votre expérience, monsieur Alain, concernant ces vins de Bandol qui sont souvent des négligés des forums,
aussi les vins d'argentine sont pas mal négligés des forums mais que personnellement je trouve top pour le prix payé !
Jamais en vain...Toujours en Vin

alain roy
Messages : 309
Enregistré le : sam. 22 déc. 2018 13:29
Localisation : Montréal

Re: Bandol my love printemps 2019

Message par alain roy » mer. 08 mai 2019 11:51

La Tourtine 2006, Bandol, dom.Tempier, acheté en 2011, 70$

80% mourvèdre, 10% grenache, 10% cinsault. En carafe 2 heures. Une robe qui mousse ! Grenat vif assez soutenu mais net, seul un mince filet briqué au collet trahit son âge. Le bouquet est subtil, un peu de végétal en premier lieu (branches), puis du fruit rouge cuit par la suite, vanillé, et aussi comme genre du café ! Bouquet subtil donc, et élégant.

Beaucoup plus jasant en bouche, et oui...encore du menum ! De la soie en texture, plein de vitalité, un fruité gourmand, généreux, rouge (framboises) et brun (pruneaux), sucré et doux, une tension idéale pour balancer la densité et des amers qui vous veulent du bien...Ce vin est harmonieux et en pleine forme ! La finale ajoute un peu de poivre mais vraiment laisse des impressions d'opulence, de plaisir, d'assouvissement...Miam !

Sur-lendemain:bouquet plus dégourdi, sur les épices et les fruits noirs frais !?! avec vanille. en bouche: alléluia ! ce vin est rond, fondu, à point, mature, doux, harmonieux, bref...savoureux !

BenAfnam
Messages : 573
Enregistré le : dim. 21 nov. 2010 11:24
Localisation : Saint-Jean-sur-Richelieu

Re: Bandol my love printemps 2019

Message par BenAfnam » mer. 08 mai 2019 21:17

Hanibal a écrit :
mer. 01 mai 2019 20:18
BenAfnam a écrit :
mer. 01 mai 2019 18:06
Intéressante (et de la suivre) votre expérience, monsieur Alain, concernant ces vins de Bandol qui sont souvent des négligés des forums,
aussi les vins d'argentine sont pas mal négligés des forums mais que personnellement je trouve top pour le prix payé !
Et quels sont tes choix en blanc (pour le crabe ou pour le homard) ? en rouge?
"Jamais vin ne vint en vain!"

Hanibal
Messages : 1801
Enregistré le : jeu. 19 oct. 2017 15:25
Nom usager CellarTracker : Hanibal
Localisation : Montreal

Re: Bandol my love printemps 2019

Message par Hanibal » mer. 08 mai 2019 22:51

BenAfnam a écrit :
mer. 08 mai 2019 21:17
Hanibal a écrit :
mer. 01 mai 2019 20:18
BenAfnam a écrit :
mer. 01 mai 2019 18:06
Intéressante (et de la suivre) votre expérience, monsieur Alain, concernant ces vins de Bandol qui sont souvent des négligés des forums,
aussi les vins d'argentine sont pas mal négligés des forums mais que personnellement je trouve top pour le prix payé !
Et quels sont tes choix en blanc (pour le crabe ou pour le homard) ? en rouge?
En chardonnay je pense que l'Argentine commence à rivaliser certainement l'Afrique du Sud et la cuve Catena Alta 2016 pourrait certainement accompagner ton crabe. Les cuvées white stones et white bones peuvent rivaliser plusieurs Puligny de mon point de vue mais si tu veux rester conservateur le Catena Alta est super bon.

Pour ce qui est du rouge je dois avouer l'offre de la SAQ est limité je trouve plus de beaux choix à la LCBO. C'est vrai que les rouges sont à base de malbec mais on fait de beaux Cabernet Franc en Argentine. Le Zuccardi San Pablo cabernet franc est très bon.

:!:
Jamais en vain...Toujours en Vin

alain roy
Messages : 309
Enregistré le : sam. 22 déc. 2018 13:29
Localisation : Montréal

Re: Bandol my love printemps 2019

Message par alain roy » jeu. 16 mai 2019 12:17

Mas de la Rouvière 2007, Bandol, dom.Bunan, acheté en 2013, 27$ :shock:

70% mourvèdre, 30% grenache. En carafe 2 heures. Superbe robe, grenat, vive, assez soutenue, nette, d'allure jeune. Bouquet dégourdi, avec soupçon d'écurie (ou d'empyreu-machin !), des arômes de fruits noirs frais et épicés (cassis-mûres), vanille et sucre. Bouquet fort avenant annonçant la gourmandise ?

Oui et non ! La première gorgée apporte impressions de légèreté et de fraîcheur printanière. Une autre sip: c'est vraiment bon...mais pas gourmand ! La texture est toute en souplesse, le fruité est noir, frais, un brin sucré.La tension, vive, apporte énormément de fraîcheur à l'ensemble et les amers, eux, sont costauds, ajoutant une certaine austérité, noble toutefois, à ce beau jus de printemps d'une jeunesse insolente. La finale, longue, pèse un peu sur l'amertume et est un peu astringente mais cela ne l'emporte pas sur la fraîcheur et l'étonnante jeunesse du vin. Une main de fer dans un gant de velours, pas tout à fait en place encore mais tout de même délicieux. Ma dernière restera en cave pour un autre 5 à 10 ans facile !

Lendeman: bouquet renfrogné ayant perdu ses écuries (yé !), avec relents timides de fruits noirs et de vanille. en bouche c'est miam miam ! il a pris un peu de gras, a perdu son amertume et son astringence (yé !) tout en demeurant bien frais et savoureux !

Répondre